Blog

On ne va pas se mentir, se passer de poubelle est mission impossible.

Mais nous pouvons mieux faire ! Notre poubelle annuelle, comme celle de chaque français, pèse 390 kg, nos bacs de déchetterie 200 kg, auxquels s’ajoutent tous les déchets “cachés” issus des process de fabrication des produits que nous consommons. Aussi, nous prélevons annuellement pour notre consommation, ainsi que chaque européen, cinquante tonnes de matières premières. Ces chiffres nous obligent à réfléchir : mais de quelle manière vivons-nous, pour être aussi gloutons en ressources et aussi grands pourvoyeurs d’ordures ?  Ils nous amènent à prendre conscience, que notre mode de vie est une part de la solution car une part du problème. Parce que, comme le dit l’astrophysicien Aurélien Barrau, scientifique reconnu par ses pairs, l’utilisation croissante des ressources dans un monde de taille finie, n’est durablement pas possible*.

Dans notre système de consommation linéaire, les ressources sont extraites et transformées pour fabriquer des biens qui sont consommés puis jetés. Autant de déchets de toutes sortes qui viennent polluer les sols, les océans et l’air que nous respirons. Car nous ne sommes pas déconnectés du milieu, tout se retrouve dans la nature, même depuis notre lavabo !

L’alimentation, les cosmétiques, les produits ménagers, produisent un grand nombre de déchets plastiques et engendrent la dispersion d’une énorme quantité de produits chimiques. Deux cents kilos de déchets plastiques sont déversés chaque seconde dans l’océan. Et quelque part au milieu du pacifique, il y a cinq fois plus de plastique que de plancton. Ces plastiques circulent et se dégradent, se décomposent en infimes particules – les nanos – qui se retrouvent dans la chaîne alimentaire dont nous faisons partie. Nous connaissons tous aujourd’hui les dangers des phtalates et autre bisphénols pour notre santé et celle de nos enfants… Oui, réduire ses déchets, c’est aussi détoxifier son environnement direct.

Le zéro-déchet est une aventure, un défi joyeux, un jeu à pratiquer en famille, une expérimentation au quotidien. Tous ceux qui ont modifié leur consommation vers le zéro-déchet affirment être plus riches et plus heureux. Au sens propre comme au sens figuré.

A La Bonne Dose, nous sommes emballés par le sans-emballage-jetable, rejoignez-nous !

* Conférence Aurélien Barrau au festival Climax, à retrouver sur la toile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires